Cours de philosophie sur l'indéterminisme

Point de vue de la physique classique, remise en cause par la mécanique quantique... Cours de philosophie sur la notion d'indéterminisme.

Physique classique et déterminisme

La physique classique postulait que la matière obéissait toujours à des lois universelles, que l’état de l’univers à un moment donné était entièrement déterminé par l’état précédent et les lois de la nature à l’œuvre. Selon ce point de vue, en connaissant l’état d’un système et les forces agissant sur lui à un instant t, on doit pouvoir connaître avec certitude l’état du système à l’instant t+1, et ainsi de suite. 

Mécanique quantique et indétermination de la matière

La mécanique quantique, à partir de 1920, allait toutefois remettre en question cette théorie, en montrant que des alternatives étaient possibles. Au niveau quantique, connaître l’état d’un système à un moment donné et les forces agissant sur lui ne permet pas de prédire avec certitude l’état du système au moment suivant. C’est donc l’indéterminisme qui règne au niveau de l’infiniment petit.

Cette indétermination de la matière, si elle remet sérieusement en question la thèse du déterminisme, en démontrant qu’il est possible d’y échapper, est cependant sans conséquences sur la question de la liberté. En effet, l’indéterminisme s’apparente au hasard, ou au déterminisme statistique, et non au libre arbitre. De plus, ce qui est vrai au niveau des particules élémentaires ne l’est pas nécessairement à l’échelle humaine. 

Texte à méditer

« En physique quantique il n'y a plus de déterminisme, mais il y a encore causalité [...], une causalité sans déterminisme, où la prévisibilité exacte ne réapparaît que dans des cas exceptionnels « purs » [...] Supposer qu'il existe un déterminisme fondamental des phénomènes qui nous resterait caché est une hypothèse métaphysique, un acte de foi, et ce déterminisme ne serait pas celui que le physicien a seul le droit d'envisager et que nous avons défini par la prévisibilité rigoureuse. » 

Louis de Broglie, « Réflexions sur l'indéterminisme en physique quantique », in Continu et discontinu en physique moderne, 1941.

Aller plus loin dans tes révisions de bac ? 

Qu'avez-vous pensé de cet exercice ?

Cliquez sur une étoile pour noter.

Note moyenne 0 / 5. Compte des notes 0

Pas de note pour le moment.

Informations abonnement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram