Qu'est-ce que le déterminisme ? Réponse dans ce cours de philosophie avec exemples de textes

Réponse :

Le triple déterminisme : socio-économique de Marx, biologique selon Nietzsche, psychique selon Freud... sujet de notre cours de philosophie.


Qu'est-ce que le déterminisme ? Définition


Le déterminisme consiste à penser que chaque action, chaque décision, chaque événement est entièrement déterminé par les circonstances. Par conséquent, je ne suis pas libre de vouloir autrement ; je ne saurais faire un choix différent dans des circonstances identiques. 



Le déterminisme socio-économique


Marx défend un déterminisme socio-économique. L’individu ne possède pas une conscience parfaite, absolue, première et indépendante. La conscience de l’homme est déterminée par sa place dans le rapport de production et dans la société. La conscience est subjective, « directement et intimement mêlée à l’activité matérielle et au commerce matériel des hommes, elle est le langage de la vie réelle ». Par conséquent, l’homme subit un déterminisme que l’on peut qualifier de socio-économique. 


Le déterminisme biologique


Selon Nietzsche, l’homme est déterminé par son corps, car l’homme est soumis à ses passions, à ses pulsions, à ses instincts. Il s’agit d’un déterminisme d’ordre biologique. La conscience n’est qu’une anecdote, un détail – voire une erreur de l’évolution. Ce qui importe, c’est le corps. La conscience considérée comme absolue, c’est-à-dire en tant qu’elle échapperait au monde des corps et donc à l’évolution, est une dangereuse illusion. Ce qui était premier pour Descartes (la conscience pure du cogito), est dernier pour Nietzsche, la pensée consciente ne représentant que la partie la plus superficielle de tout ce qu’un homme pense. Selon Nietzsche, le processus de la pensée est majoritairement inconscient : la vérité n’est donc pas « je pense », mais bien plutôt « ça pense ». Le libre arbitre n’est dans ces conditions qu’une illusion due à l’ignorance des causes qui nous déterminent. 


Le déterminisme psychique 


Selon Freud, l’homme est déterminé par son inconscient, instance psychique dont le contrôle échappe à la conscience et la volonté. La conscience est débordée de toute part par l’activité de l’inconscient. Le libre arbitre est nié par Freud, tout choix étant, au moins en partie, déterminé par des raisons inconscientes.


Textes à citer


« Ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience ». 

Marx-Engels, L'Idéologie allemande.


« le "libre arbitre" ne veut proprement rien dire d’autre que ne pas sentir ses nouvelles chaînes ». 

NIETZSCHE, Humain trop humain II – Le voyageur et son ombre.


« Le moi n’est pas maître en sa propre maison. »

FREUD, Essai de psychanalyse appliquée.


Texte à méditer


« Certains ont pensé qu'il était exclu que l'on puisse faire autre chose que ce que l'on fait (...) Ils reconnaissent que ce que nous faisons dépend de nos choix, de nos décisions et de nos désirs, et que nous faisons des choix différents, dans des circonstances différentes : nous ne sommes pas pareils à la terre, tournant autour de son axe avec une régularité monotone. Mais d'après eux, il reste que dans chaque cas, les circonstances préexistantes à l'acte déterminent nos actions et les rendent inévitables. La somme totale de toutes les expériences, désirs, savoirs d'une personne, la constitution qu'il a héritée, les circonstances sociales et la nature du choix auquel elle est confrontée, ajoutés à d'autres facteurs que nous ne connaissons peut-être pas, se conjuguent pour rendre inévitable, dans ces circonstances, une action particulière. On donne le nom de déterminisme à ce point de vue.
(...) L'hypothèse, c'est qu'il y a des lois naturelles, semblables à celles qui régissent le mouvement des planètes, qui gouvernent tout ce qui arrive dans le monde - et que conformément à ces lois, les circonstances qui précèdent l'action déterminent qu'elle aura lieu, et excluent toute autre possibilité.
(...) le processus de décision n'est rien d'autre que le déploiement dans votre esprit d'un résultat déjà déterminé. » 

Thomas Nagel, Qu’est-ce que tout cela veut dire ?, § 6.




Aller plus loin dans tes révisions de bac ? 



Cette question a été utile ?

Moyenne de 4 sur 5 pour 46 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.