Bac 2020 enseignement scientifique SVT - Sujet corrigé sur les climats

Ton prof de soutien scolaire en ligne t'aide à préparer ton bac 2020 avec ce corrigé de sujet d'enseignement scientifique SVT sur les climats de la Terre.

Chaque exercice est constitué d'une partie SPC et d'une autre SVT et noté sur 10. Le tout est à traiter en 2h que le candidat organisent comme il veut puisque la totalité du sujet est donnée en début d'épreuve.

Vous trouverez chaque partie dans des questions-réponses différentes :

Suite du sujet de bac enseignement scientifique SVT

Exemple de sujet de bac enseignement scientifique SVT 2020

corrigé de sujet d'enseignement scientifique SVT sur les climats de la Terre.

Réponse et corrigé complet

Sur le document 3 on observe que la différence entre la distance pôle-Soleil et équateur-Soleil est négligeable par rapport à la distance au Soleil qui est le seul critère à déterminer la quantité d'énergie solaire reçue par chaque planète.

Dans le document 4, on constate que la puissance radiative reçue du Soleil par une surface plane est proportionnelle à l’aire de la surface et dépend de l’angle entre la normale à la surface et la direction du Soleil. Ainsi à l’équateur l’angle d’incidence des rayons solaires est de 90°. Plus on va vers les pôles plus l’angle d’incidence diminue. De ce fait, la puissance solaire reçue par unité de surface terrestre dépend de la latitude: à l’équateur la surface radiative est minimale, l’énergie reçue par m² est plus importante, il y fait donc plus chaud. Plus on s’éloigne de l’équateur, plus la surface éclairée s’agrandit et l’énergie y est donc plus diffuse: il y fait alors moins chaud.Ainsi se créent les zones climatiques.

a997122255e67107cddbc8e06b0b91c13c730647

La zonation des climats selon la latitude résulte donc de la sphéricité de la Terre. Quito et Libreville, de même latitude (équateur = 0°), ont donc un climat similaire chaud puisqu’elles sont situées à l’équateur. Toronto de même longitude que Quito mais de latitude 44° a donc un climat plus froid. Du fait de la grande distance au Soleil (150 millions de km), la différence de 6 371 km entre l’équateur et les pôles est négligeable et n’explique donc pas la différence de température. L’hypothèse proposée par l’élève est donc invalidée (= fausse).
 

Qu'avez-vous pensé de cet exercice ?

Cliquez sur une étoile pour noter.

Note moyenne 4 / 5. Compte des notes 4

Pas de note pour le moment.

Informations abonnement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram