Repères philosophiques II - Quels sont les concepts-clés ?

En philosophie, les repères passent par la notion de concepts-clés. Ton prof de soutien scolaire en ligne t'en dit plus pour réussir ta préparation bac.

Notion de concepts-clés

Mais qu’est-ce donc que cela ? Des repères philosophiques ! A-t-on besoin de repères en philosophie ? Risque-t-on de se perdre dans la jungle de l’esprit sans ces repères ? Il faut croire que oui, d’une certaine manière. Ces repères permettent en effet de bien structurer sa pensée et de bien l’exprimer à l’oral comme à l’écrit. Le plus souvent, ces repères forment un couple d’opposés, l’un éclairant l’autre. Ainsi, on comprend mieux la signification du mot abstrait lorsqu’on le compare au concret, et vice-versa. Nous allons très brièvement définir chacun des repères philosophiques qu’un élève est supposé maîtriser à la fin de son année de Terminale. Ces éléments de définitions sont puisés, pour la plupart, dans le Vocabulaire technique et critique de la philosophie de André Lalande.

Différence Légal/Légitime

Est legal, ce qui est conforme à la loi, c’est-à-dire au droit positif, conventionnel. Est légitime, ce qui est conforme à l’idéal de justice que l’on a, c’est-à-dire qui est conforme au droit naturel, un droit qui serait essentiel et universel.

Différence Média/Immédiat

Ce qui est médiat est en relation avec autre chose, dépend d’autre chose ; ainsi, la conclusion d’un raisonnement est médiate. A l’opposé, une connaissance est dite immédiate lorsqu’il n’y a pas d’intermédiaire entre le sujet connaissant et l’objet connu. On dira que cet objet est une donnée immédiate.

Différence Objectif/Subjectif

Est objectif ce qui se rapporte à l’objet. Une connaissance qui tient compte de l’objet et uniquement de l’objet est dite objective et à se titre se veut universelle. Est subjectif, ce qui se rapporte au sujet. Une connaissance est dite subjective lorsque l’individu juge selon ses sentiments, ses impressions, ses goûts, ses habitudes ou ses désirs. Cette connaissance ou compréhension n’est alors valable que pour lui-même et ne saurait prétendre à l’universalité.

Différence Obligation/Contrainte

L’étymologie de ces deux concepts indique une nette différence de sens : obligation signifie « lier par contrat », tandis que contrainte veut dire « serrer ». L’obligation est liée à la loi morale, tandis que la contrainte est une entrave à la liberté d’action.

Différence Persuader/Convaincre

Persuader consiste à user de moyens pas uniquement rationnels pour amener quelqu’un à penser ou croire quelque chose. On jouera par exemple sur la sensibilité de l’interlocuteur afin de l’impressionner ou le séduire. Convaincre consiste à faire uniquement usage de la raison pour amener quelqu’un à penser quelque chose.

Différence Principe/Conséquence

Un principe est ce qui est premier, ne dépendant de rien d’autre et dont les autres choses découlent. Ces choses en sont les conséquences.

Différence En théorie/En pratique

Ce qui est conçu en théorie, est conçu dans l’esprit uniquement, comme une connaissance pure ou une possibilité non réalisée. Ce qui existe en pratique est concrétisé dans les faits, réalisé par des actions volontaires.

Différence Transcendant/Immanent

Est transcendant ce qui est au-delà du champ de l’expérience. Dieu, par exemple, est transcendant. Est immanent ce qui est contenu dans la nature d’un être. Une vertu, comme le courage, est immanente à l’être qui la possède.

Découvre la suite des repères philosophiques pour réussir ton bac

Qu'avez-vous pensé de cet exercice ?

Cliquez sur une étoile pour noter.

Note moyenne 3 / 5. Compte des notes 2

Pas de note pour le moment.

Informations abonnement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram