« Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l’être humain? »

Réponse :

Cours complet avec notre E-Prof de soutien scolaire français en ligne qui se penche dans ce corrigé, sur un sujet de bac français 2016 terminale S et ES.


Sujet de la dissertation bac français 2016


« Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l’être humain? »


Corrigé bac français


Les mots-clés: définition et délimitation


« Les écrivains » : pas de délimitation du sujet à un genre littéraire précis. Ce sont les écrivains en général, autant les romanciers, les poètes que les dramaturges. Pas de délimitation temporelle non plus: le sujet fait référence aux écrivains de tous siècles (pas de mouvements littéraires ou d’époques à privilégier);


Définition de « mission essentielle »:


signifie une tâche, une fonction, un but, la vocation de l’écrivain.

> Les écrivains ont-ils par essence une mission? Si oui, laquelle?

> Glorifier l’être humain est-il la mission première de l’écrivain? Est-ce sa seule vocation?

> Peut-on réduire l’écrivain à sa mission? Doit-il forcément être assigné à une mission?


Définition de « célébrer »:


dans le sens de louer, glorifier, vanter les mérites.


Définition de « la grandeur de l’être humain » :


le terme « grandeur » peut être très subjectif et renvoyer à des choses très différentes:

  •          exploits guerriers, chevaleresques….
  • grandeur morale: sagesse, intelligence, discernement, tolérance…
  • réalisation d’actes louables, tournés vers autrui par exemple.
  • réalisation de grands projets (littéraires, artistiques, architecturaux…)


Problématique possible


Glorifier les valeurs nobles de l’être humain doit-il forcément s’inscrire dans la fonction de l’écrivain?

ecrivain bac


Plan de dissertation possible


1/ Depuis toujours, l’écrivain a célébré la grandeur de l’être humain:

  • que ce soit des éloges des grands hommes politiques (souvent des commandes) comme le Panégyrique de Trajan de Pline le Jeune (en 100 ap. JC).
  • à travers le genre de l’épopée. c.f L’Odyssée d’Homère où les exploits guerriers y sont vantés tout comme l’intelligence et la ruse d’Ulysse.
  • à travers les oraisons funèbres comme le présente le corpus de textes étudiés.


2/ Mais l’écrivain s’est aussi souvent appliqué à décrire les faiblesses et les bassesses de l’être humain:

  • Le Naturalisme avec Emile Zola : la prostitution dans Nana, l’alcoolisme dans L’Assommoir…
  • Le Réalisme: avec Flaubert et Balzac notamment, volonté d’atteindre la vérité au plus près en montrant la pauvreté, la misère…. (Balzac et sa Comédie Humaine) + remise en cause du héros (Flaubert: Un Cœur simple, Bouvard et Pécuchet).
  • L’Existentialisme: mise en scène de héros communs, ordinaires qui ne réalisent aucun exploits et n’ont rien d’extraordinaire. c.f. La Nausée, Sartre.


3/ A différentes époques, les écrivains se sont sentis investis d’une mission particulière:

  • Le groupe de la Pléiade au XVIè siècle: le poète se pense inspiré par Dieu et se voit confier la mission de révéler la vérité afin d’être reconnu par la postérité.
  • Les écrivains du siècle des Lumières (XVIIIè siècle): ils écrivent pour défendre leurs idées (fonction sociale et intellectuelle), luttent contre toutes formes d’inégalités (esclavage, torture, peine de mort), prônent la liberté et l’égalité (Voltaire, Diderot, Montesquieu…).
  • Pour les auteurs existentialistes, l’engagement (social et politique via la littérature) est une condition première à l’écriture: ils veulent dénoncer les absurdités du monde comme la guerre qui vient d’avoir lieu.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 5 sur 5 pour 1 votes.