Comment prévoir le sexe et le groupe sanguin de la descendance de deux parents: l'un de groupe A et l'autre de groupe AB ?

Réponse :

Ce cours de SVT niveau collège sur la diversité génétique met en avant l'exemple de la transmission du sexe et des groupes sanguins.


On sait que chaque caractère est déterminer par une paire de chromosomes: le sexe est porté par la paire de chromosomes sexuels appelée XX chez la femme, et XY chez l'homme. Les groupes sanguins A,B,O et AB sont déterminés par un gène à trois allèles (= forme d'un gène) porté par une autre paire de chromosomes: la paire n°9. Ces trois allèles de groupes sanguins sont liés par une relation de dominance: l'allèle A et l'allèle B sont co-dominants mais dominent l'allèle O qui est récessif.

Ainsi si l'on considère la mère de groupe A, elle a pour génotype A//O (ou A//A), et X//X tandis que le père de groupe AB ne peut avoir qu'un seul génotype A//B et X//Y.


Rappel : définition de la reproduction sexuée


Dans l'espèce humaine, comme chez tous les Mammifères, la reproduction est sexuée ce qui implique qu'elle se réalise à travers la formation de cellules reproductrices appelées gamètes: les ovules chez la femme et les spermatozoïdes chez l'homme. Ces cellules ne portent que la moitié du nombre de chromosomes par rapport à la cellule initiale, c'est-à-dire qu'elles ne contiennent que 23 chromosomes donc un chromosome de chaque paire initiale.


Formation des cellules reproductrices chez une femme


formation des cellules reproductrices chez une femme


Formation des cellules reproductrices chez un homme


formation des cellules reproductrices chez un homme

La mère forme donc 2 gamètes génétiquement différents contenant toujours un chromosome X associé soit à un chromosome 9 porteur de l'allèle A, soit de l'allèle O.

Quant au père, il fournit deux gamètes avec X associé à un allèle A ou B, et deux autres gamètes associés soit à A, soit à B: il produit donc 4 gamètes génétiquement différents.


On peut alors reporter ces gamètes dans un tableau qui illustre les résultats possibles après fécondation.


gamètes dans les résultats possibles après fécondation

On compte ainsi, d'après le tableau:

- 4 individus sur 8 (soit 50%) de groupe A dont 2 femmes (car X//X) et deux hommes (car X//Y);

- 2 individus sur 8 (soit 25%) de groupe AB dont 1 mâle (car X//Y) et une femme (car X//X);

- 2 individus sur 8 (soit 25%) de groupe B dont 1 mâle (car X//Y) et une femme (car X//X).


Il n'y a aucun individu de groupe O puisque c'est un allèle récessif, ce qui implique qu'il faut réunir deux allèles O sur la paire n°9 pour faire apparaître le groupe O. Or, ici, seul un parent porte l'allèle O donc aucun individu ne peut en porter deux.


Ainsi la connaissance des gènes et de leurs allèles ainsi que de leur support chromosomique permet de prévoir les caractères portés par la descendance d'un couple dont on connaît les génotypes. On observe ainsi que grâce à la formation de gamètes génétiquement différents chez chacun des parents, la fécondation, qui réunit aléatoirement (= au hasard) ces gamètes, conduit à des individus génétiquement diversifiés.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 4 sur 5 pour 28 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.