Comment réussir l'argumentation d'un sujet de bac SVT sur le thème génétique et évolution ?

Réponse :

Méiose et fécondation sujets de ce sujet de bac SVT sur le thème génétique et évolution dont ton prof de soutien scolaire en ligne te propose un corrigé.


Dans la cadre de ta préparation bac S, ce cours de SVT en ligne t'aide à réussir l'argumentation à partir d'un document et des connaissances sur le thème génétique et évolution.


Sujet de bac SVT sur méiose et fécondation


réussir l'argumentation d'un sujet de bac SVT génétique et évolution


Corrigé et argumentation


INTRODUCTION.


Si le phénotype masculin est caractérisé, dans l’espèce humaine, par la présence du chromosome Y qui porte le gène SrY indispensable à la formation du phénotype masculin, certains hommes ne présentent pas de chromosome Y dans leur caryotype alors même qu’ils possèdent toutes les caractéristiques du phénotype masculin. Comment cette absence de chromosome Y peut-elle ne pas modifier le phénotype masculin chez un sujet qui en est dépourvu ?

Après avoir rappelé l’origine des gamètes ((ici spermatozoïdes) normaux, on montrera comment exceptionnellement un gène du chromosome Y peut se retrouver sur un chromosome X.


I) Méiose et fécondation normale conduisent à des hommes XY


On sait que lors de la prophase 1 de méiose se produit le brassage intra-chromosomique par crossing-over qui induit la formation de nouvelles combinaisons alléliques au sein des gènes portés par la même paire de chromosomes. Mais le crossing-over se produit uniquement entre région homologue c’est-à-dire entre les chromatides qui portent les mêmes gènes mais des allèles différents. Or, le document montre que X et Y ne partagent que deux courtes régions homologues dont une qui est limitée par le gène SrY. Compte tenu de la différence de taille entre X et Y, les crossing over entre ces régions homologues sont très rares (1 cas sur 20000) et donc le plus souvent la méiose des spermatocytes I du père d’un enfant se déroule sans leur intervention.


Sujet de bac SVT sur méiose et fécondation


Les spermatozoïdes 3 et 4 peuvent féconder un ovule porteur de X pour donner un individu XY avec le gène SrY donc de phénotype masculin.


II) Méiose « spéciale » et fécondation peuvent conduire à un homme XX dont un est porteur du gène SrY suite à un crossing over exceptionnel.


Dans 1 cas sur 20000 un crossing over peut avoir lieu entre la région homologue limitée par le gène SrY de Y et la même région homologue portée par X.


cours de SVT en ligne préparation bac S


Le chromosome X+ SrY (numéroté 2) peut alors féconder un ovule porteur du chromosome X (semblable au n°1) et donner ainsi un individu XX+SrY qui sera de phénotype masculin...mais stérile.


CONCLUSION

Ainsi, un processus rare lors de la prophase I de méiose au sein de la paire de chromosomes sexuels chez un futur père peut induire la non correspondance du sexe génétique et du sexe phénotypique. La stérilité de cet individu sera la conséquence principale de cette recombinaison car le crossing- over n’a pas transféré tous les gènes nécessaires à la fertilité d’un homme, mais seulement le gène SrY qui assure la mise en place du phénotype macroscopique masculin.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 5 sur 5 pour 1 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.