Comment réussir ce sujet de bac SVT sur le thème génétique et évolution ?

Réponse :

Corrigé bac SVT 2019 donné au Liban sur Génétique et évolution ainsi qu'Atmosphère, hydrosphère, climat.


Ton e-prof de soutien scolaire en ligne te propose ce corrigé de bac SVT spécial terminale S donné en 2019 au Liban


Sujet de bac SVT : génétique et évolution


Énoncé de l'exercice

corrigé bac SVT Liban 2019


Sujet de bac SVT 2019 : génétique et évolution



Corrigé bac SVT Liban 2019 : génétique et évolution


Corrigé exercice 2 partie 2 de ce sujet de bac


On observe que la présence de mycorhizes permet:


- la croissance de la longueur de la tige qui passe de 150 mm à plus de 1200 mm en 3 mois alors que sans mycorhizes, cette longueur ne fait que doubler dans le même temps (doc.3a).

- l'augmentation du volume racinaire donc la surface d'absorption (doc. 3b)

- l'enrichissement des feuilles, tiges et racines 

          *en azote dont les quantités passent respectivement de 20 à 55 mg, de 5 à 18 mg et de 10 à 28 mg;

           * en phosphore dont les quantités passent respectivement de 1 à 13 mg, de 0 à 5.9 mg et de 0 à 3 mg

qui représentent deux éléments minéraux indispensables à la croissance de l'arbre.


Cette amélioration de la nutrition minérale de l'arbre s'explique par l'organisation des liens entre l'arbre et le champignon:

- les filaments mycéliens (du champignon) remplace les poils absorbants des racines (doc. 2a)

- ils accroissent la surface d'échanges entre les cellules racinaires et le sol (doc. 2b) en constituants:

          * un fin et large feutrage qui sonde un grand volume de sol (doc. 2a)

          * des ramifications nombreuses (= arbuscules) intracellulaires qui assurent l'approvisionnement des cellules racinaires en éléments minéraux du sol.


Ainsi, malgré la pauvreté du sol en éléments minéraux, la symbiose établie entre l'arbre et le champignon assure un développement optimal de l'arbre qui atteindra sa maturité et se reproduira mais aussi celui du champignon (non étudié ici), ce qui fait de cette association une symbiose, c'est-à-dire une association à bénéfices réciproques.


Sujet de bac : atmosphère, hydrosphère, climat


Énoncé de l'exercice d'examen



Corrigé bac 2019 : atmosphère, hydrosphère, climat



sujet de bac 2019 de SVT corrigé

Corrigé exercice 2 


Le doc. 2 montre que les végétaux des forêts tropicales possèdent les plus grandes réserves de carbone (442 tCO2/ha) suivies des forêts boréales (= du grand nord) avec 236 tCO2/ha. En revanche, le stock de carbone des sols est de 1261 tCO2/ha dans les forêts boréales contre seulement 450 tCO2/ha dans les forêts tropicales.


Or, le doc.1 montre que ces stocks sont constitués par l'absorption du CO2 atmosphérique par la biomasse végétale lors de la photosynthèse (flux positif). Si donc l'on déforeste ce flux devient négatif, c'est-à-dire que le CO2 reste stocké dans l'atmosphère: le doc.3 montre qu'entre 2010 et 2015, les émissions de CO2 dans l'atmosphère ont doublé, preuve que la déforestation s'est accentuée. Ce qui, d'après le doc 4b, fait augmenter la teneur atmosphérique en CO2 qui passe de 310 ppm à plus de 380 ppm en environ 60 ans et  induit, d'après le doc. 4a, l'augmentation de la température moyenne par effet de serre renforcé de plus de 1°C en une trentaine d'années.


La déforestation massive que la planète connaît actuellement amplifie donc le réchauffement climatique puisqu'elle supprime la capacité auto-régulatrice de la concentration atmosphérique en CO2 de la planète par la photosynthèse.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 3 sur 5 pour 0 votes.