Comment réussir ce sujet de bac sur la notion de coévolution ?

Réponse :

Dans le cadre de ta préparation bac, regarde ce corrigé de bac SVT sur la coévolution proposé par ton prof de soutien scolaire en ligne.


Comment réussir ce sujet de bac série S sur la notion de coévolution ? Réponse avec ton prof de soutien scolaire en ligne qui a réalisé pour toi le corrigé de l'examen de bac 2019 donné à Washington en Amérique du nord.


Énoncé de ce sujet d'examen

Sujet de bac Amérique du Nord SVT 2019 corrigé - Génétique et évolution

réussir sujet de bac corrigé sur la notion de coévolution

prof de soutien scolaire en ligne pour préparation bac

réussir un sujet de bac de SVT sur la génétique et évolution

Corrigé de ce sujet de bac SVT 2019 


  • Le document de référence et le document 1 montrent que la chauve-souris Anoura se nourrit du nectar situé au fond du tube formé par la corolle des fleurs qu'elle prélève avec sa langue.

  • Or le document 2 montre que si dans une corolle raccourcie les 4 chauves souris prélèvent entre 160 et 300 UA de pollen (graphe a) qu'elles déposeront en partie (graphe b) en visitant une autre fleur, dans une corolle de taille normale, elles prélèvent entre 200 et 380 UA de pollen (graphe a) qu'elles déposeront en intégralité (graphe b) dans la fleur suivante visitée. Il existe donc une adéquation entre la longueur du tube de la corolle et la taille de l'organe de prélèvement du nectar: la langue. Ce qui permet à la chauve souris de déposer un maximum de sa charge pollinique dans les fleurs visitées facilitant ainsi la fécondation des fleurs.

  • Le doc.3a montre que la chauve-souris Anoura a une langue de 8 cm et transporte du pollen de la fleur Centropogon (entre autres) alors que les autres espèces d'Anoura, avec une langue de seulement 3 cm, ne porte du pollen que d'une seule espèce de fleurs qui n'est pas Centropogon.

  • Or d'après le doc. 3b la corolle de Centropogon fait environ 7.5 cm de long tandis que les corolles des autres espèces ne font que 1.5 à 5 cm de long. Donc seule l'espèce fistulata peut favoriser la reproduction de la fleur Centropogon grâce à la correspondance entre la taille de la langue et la longueur de la corolle.

  • Cette co-adaptation (= co-évolution) entre les deux espèces rend compte de leurs aires de répartition semblable: Centropogon est endémique des Andes équatoriales (latitude 0°), lieu où on observe aussi la chauve souris fistulata (doc.4).

  • Ainsi la fleur et la chauve-souris ont co-évolué, la fleur nourrissant la chauve souris par son nectar de fond de corolle prélevé par une langue de taille suffisante pour l'atteindre (permettant la nutrition de la chauve souris et donc sa reproduction), ce qui permet à chaque visite:
    - la récupération de pollen
    - le dépôt d'un autre pollen assurant la fécondation de la fleur donc la pérennité de l'espèce de fleur.


Cette question a été utile ?

Moyenne de 3 sur 5 pour 0 votes.