Comment réussir le commentaire de texte de Descartes sue la passion et la raison ?

Réponse :

Retour sur le sujet du bac 2017 de philosophie série ES donné à Pondichéry : plan du commentaire de texte de la Lettre à Elisabeth de Descartes.


Contributeur de notre site de soutien scolaire en ligne, notre e-prof de philosophie analyse ce sujet bac 2017.


Sujet du bac 2017 : texte  de Descartes à commenter

corrigé sujet bac philo ES 2017: Commentaire de texte de Descartes


Corrigé et plan de commentaire de texte


Ce texte extrait d’une lettre adressée à Elisabeth, le 1er septembre 1645, pose le problème de la jouissance illusoire d’un objet de désir provoquée par l’état de passion et tente de le résoudre.

Les thèmes de ce texte sont la passion et la raison.


La problématique : Est-ce que l’usage de la raison garantit l’homme de la jouissance de l’objet désiré ?

> Thèse de ce sujet philo :


L’usage de la raison ne garantit pas forcément l’obtention et la jouissance de l’objet désiré, mais permet à l’homme de vivre dans la limite de la rationalité de ses choix, et lui épargne le sentiment de culpabilité, propre aux agissements passionnels.


> Synthèse des idées du texte :


1ère partie : Souvent… repentir

  • Descartes évoque dès le début de ce texte les conséquences de la passion : attribuer à un objet de désir plus de valeur qu’il n’en a ; ce qui a pour effet, d’accroître le désir pour cet objet.
  • Après avoir obtenu l’objet de désir, son usage nous permet d’en réaliser les défauts.
  • Cette prise de conscience nous culpabilise sur notre folie, notre erreur, notre impatience etc…. Une autocritique virulente peut en découler.
  • Descartes évoque aussi la perte de temps que suppose cet engrenage : « et perdu cependant l’occasion de posséder d’autres biens plus véritables ».

2ème partie : C’est pourquoi… Notre pouvoir

Descartes montre en quoi grâce au secours de la raison, on peut éviter les désillusions de l’objet de passion.

  • La raison jauge la valeur de l’objet de désir par une approche mesurée, relative, analytique et réflexive et en conclut sa valeur.
  • L’obtention de cet objet suppose aussi des efforts, des stratégies, de la patience (etc…) de la part du sujet désirant.
  • Cette démarche sage et raisonnable permet d’aller vers des objets essentiels et non de perdre du temps en se focalisant vers des objets illusoires.

3ème partie : en quoi… notre pouvoir


Ici Descartes n’ignore pas certaines fatalités qui ruinent les efforts du sage et satisfont le passionné.

  • Si le destin, la chance, le hasard qui frappe aveuglément, et qui échappe au pouvoir de l’Homme s’oppose à notre contentement, l’homme qui agit avec raison ne peut être la cause de ce mécontentement : celui qui a été privé de l’objet par mauvaise fortune, n’est responsable de rien et ne peut se retourner contre lui. L’usage de la raison nous évite d’être déçu par nous-même. (Celui qui a agi avec passion, qui s’est trompé d’objet de désir et s’en trouve malheureux peut s’autocritiquer.)
  • La « béatitude naturelle » est une conséquence de l’exercice de la raison. Elle consiste en la jouissance de découvrir en soi une liberté que la nature tout entière ne peut ni entraver, ni réduire. La domination par notre volonté de nos passions ou de nos sentiments les plus naturels permet de rendre l’âme plus forte que le corps. Cette béatitude c’est ce sentiment de liberté fondamentale qui préside à nos choix. Même si on n’est pas satisfait, on a exercé notre réflexion et notre capacité à choisir.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 5 sur 5 pour 1 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.