VACANCES APPRENANTES
Nos enseignants se mobilisent et assureront une veille cet été du 1er juillet au 17 juillet,
puis du 17 août au 31 août (français, anglais et mathématiques).
Les ressources restent accessibles pendant tout l’été.

« Nos convictions morales sont-elles fondées sur l’expérience ? »

Réponse :

Corrigé du sujet bac L de philosophie 2016 avec notre E prof de soutien scolaire en ligne.


Corrigé bac philosophie 2016 - Dissertation sur les convictions morales


Sujet du bac philo Série L


« Nos convictions morales sont-elles fondées sur l’expérience ? »


Définition de la conviction :

état d’esprit de quelqu’un qui croit fermement à la vérité de ce qu’il pense.


Définition de la morale :

ensemble de règles, d’obligations, ou interdictions autour des valeurs relatives au bien ou au mal.


Définition de l'expérience :

L’ «expérience » fait référence au vécu d’un individu singulier, à sa perception particulière d’une situation rencontrée au cours de sa vie.


Définition de fondées :

Fondées : qui trouvent une assise solide, un fondement, un socle inébranlable.

Comment des règles de conduite « stables », solides peuvent-elles reposer sur le caractère aléatoire et mouvant de l’expérience ?

 

Corrigé bac et plan de philo possible :


I/ La conviction morale fondée sur l’expérience

Les utilitaristes fondent leur morale sur les conséquences des actions de l’homme. Ici, la morale est liée aux conséquences bénéfiques ou défavorables. L’utilitarisme de Benjamin Bentham est une morale déterminée, créée par les conséquences favorables ou pas d’une action.

Cette morale fondée sur l’expérience a un caractère aléatoire et singulier. …et parfois Immoral.


II/ Les convictions morales « stables », « fondées » reposent sur une intention, une déontologie

  • La conviction morale peut être fondée sur le devoir de moralité de nos actions. Chez Kant, la maxime de l’universalité d’un précepte moral permet de le fonder, sans qu’il ne souffre de changements liés à l’expérience. Ces règles sont universelles et stables.
  • Les convictions morales peuvent reposer sur une instance extérieure à l’homme : Les tables de la loi. Les préceptes sacrés transmettent des convictions morales immutables aussi. Ici, l’expérience est exclue de la morale au sens où elle ne la fonde pas.

Les convictions morales nourries de culture chrétienne peuvent s’avérer, dans certaines circonstances, dogmatiques et peu pertinentes dans certaines circonstances.


III/ L’expérience « assouplit », module la conviction morale

L’expérience donne à voir une déclinaison particulière d’une situation.

Elle ouvre la réflexion sur les convictions morales.

Elle relativise de manière profonde, émotionnelle, et sensible la règle.

L’expérience permet de refondre des convictions, de les moduler en fonction de chacun. De ce fait, c’est l’intention de moralité qui prime sur la conviction morale elle-même. Intégrité propre à chacune, et forte d’expériences.


En espérant que ce court post de soutien scolaire philosophie vous aura éclairé...

Cette question a été utile ?

Moyenne de 4 sur 5 pour 19 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.