Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ?

Réponse :

Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ? Corrigé du sujet de bac philo 2019.


Dans ce cours de philosophie niveau lycée, ton prof de soutien scolaire en ligne te propose ce corrigé de bac 2019 proposé à la métropole.



Définition des termes du sujet de bac


  • Devoir


Un devoir c’est ce qui doit être, quand bien même cela va à l’encontre de l’intérêt de celui qui agit. Le devoir semble donc être vécu comme une contrainte.


  • Liberté


Être libre, c’est faire ce que l’on veut, agir sans contrainte. On distinguera la liberté de droit, la liberté de fait et la liberté de la volonté.


  • Reconnaître


C'est admettre, accepter une chose comme étant bien ce qu’elle est supposée être.


  • Renoncer


Il s’agit de sacrifier un bien que l’on aurait souhaité avoir.


Questions à se poser sur ce sujet de bac


Admettre ses devoirs, est-ce nécessairement cesser d’être libre ? Liberté et devoir sont-ils compatibles ? Puis-je librement accomplir mes devoirs ? 


Thèse de notre copie de bac


En reconnaissant mes devoirs comme miens, je me donne la capacité de les accomplir librement, car ils cessent d’être vécus comme une nécessité imposée de l’extérieur.


Plan bref de corrigé de ce sujet de philosophie


I. Le devoir semble être toujours vécu comme une contrainte qui nie ma liberté. On abordera l'aspect moral du devoir, en citant par exemple les commandements, dans la Bible. L'impératif catégorique selon Kant sera également bienvenu dans cette partie.


II. Qu’est-ce qu’être libre ?  On analysera les différents types de liberté afin de montrer que l’on agit toujours en s’appuyant sur des motifs ou des mobiles. Par conséquent, nous sommes toujours déterminés. Nous avons le sentiment d’agir librement lorsque les raisons qui déterminent notre action ne nous sont pas imposées de l’extérieur.


III. Reconnaître ses devoirs, c’est les faire siens, les intérioriser. Ce processus d’acceptation nous rend libre, car le devoir n’est plus vécu comme une contrainte extérieure qui mettrait en péril notre liberté, mais il devient un motif personnel pour agir. 


Conclusion : reconnaître ses devoirs, ce n'est donc pas renoncer à sa liberté, mais c'est, bien au contraire, se donner les moyens d'être plus libre.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 4 sur 5 pour 6 votes.