A quoi servent les concepts d'"a priori" et d'"a postériori" chez Kant ?

Réponse :

Tout d'abord, "a priori" signifie "en dehors de l'expérience, qui ne vient pas de l'expérience." A postériori " signifie induit par l'expérience sensible. En réaction à la perspective de Hume (empiriste) selon laquelle les connaissances, le savoir est toujours induit par l'expérience, Kant a introduit le concept d'"a priori". En effet, chez les empiristes, tout savoir est tiré de l'expérience. Donc, rien n'est certain c'est-à-dire qu'aucune loi universelle ne peut être créée. Par exemple, après avoir vu 100 cygnes blancs, on ne peut avoir la certitude que le 101ème sera blanc, il pourrait être noir.

Avec les empiristes, le savoir relève de la croyance liée aux habitudes et mène au scepticisme. Ici, tous les raisonnements scientifiques, sont des inductions (idées tirées de l'expérience), on ne peut être certain que cela marchera la prochaine fois. Kant a réagi à cette impasse en posant des concepts '"A priori", en dehors de l'expérience, qui permettra de relier les expériences, les phénomènes. En effet, en observant la nature, ou un jeu encore inconnu, au fur et à mesure de l'observation et suffisamment longtemps, on va en tirer certaines règles, des principes. Ces derniers vont avoir pour rôle de connecter, de relier les phénomènes ensemble.


Chez Kant, il y a 4 catégories, 4 principes essentiels : qualité, quantité, relation, modalité. A l'intérieur de chacune de ces catégories de la sensibilité, il y a des sous/catégories. Pour la catégorie de la relation, on peut évoquer la causalité qui permet de lier les phénomènes entre eux. Par exemple, une pomme qui se détache de la branche et qui tombe. Elle tombe parce qu'elle s'est détachée de l'arbre. Ces deux phénomènes sont reliés par un lien causal (parce que) Grâce à ces catégories, les phénomènes sont reliés par un connecteur explicatif. Les expériences n'apparaissent pas sans lien entre elles et ces liens sont les règles "a priori" créées par l'Homme. Ainsi, selon Kant, c'est l'Homme qui construit du sens avec les principes "a priori". Le monde n'est pas un chaos car l'Homme l'ordonne avec ses principes.


Par conséquent, la pensée c'est relier des concepts et la physique, c'est aussi relier des phénomènes. NB: L'homme est doté aussi de principes dont il ne fait pas l'expérience : Dieu, l'absolu, l'infini. C'est un principe vide, sans expérience. On en a juste l'idée.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 3 sur 5 pour 13 votes.