VACANCES APPRENANTES
Nos enseignants se mobilisent et assureront une veille cet été du 1er juillet au 17 juillet,
puis du 17 août au 31 août (français, anglais et mathématiques).
Les ressources restent accessibles pendant tout l’été.

Comment réussir un développement construit d'histoire pour le DNB ?

Réponse :

Ton prof de soutien scolaire en ligne d'histoire te propose cette fiche méthode 3ème HGEMC pour réussir ton développement construit au DNB.


Rédiger c’est exprimer sa pensée en formulant une réponse écrite. Il faut pour cela faire un travail préparatoire au brouillon avant de mettre au propre.

  • AU BROUILLON : je comprends le sujet et je le travaille (Qui ? Quand ? Où ? Comment ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Conséquences ?)

Exemple de sujet en histoire : La collaboration et la résistance en France (1940-1944)


Je repère les mots importants du sujet. Je les colorie. Je vais devoir les définir.

Je me demande quelle est la période du sujet. Pour ce sujet le début est l’année 1940, elle correspond au début de l’occupation allemande. 1944 marque la libération.


Corrigé et méthode de travail


Au brouillon, je peux par exemple faire 2 colonnes pour travailler les 2 mots clés du sujet :

Collaboration

(Définition ?)

Résistance

(Définition ?

Qui ?

Comment ?

Qui ?

Comment ?

 

Astuce : Au brouillon, il n’est pas besoin de faire des phrases.

 

  • AU PROPRE : Je rédige de manière organise ma réponse. J’utilise pour cela une introduction, des paragraphes et une conclusion :

 

  • Dans mon Introduction, je définis les mots clés, j’indique la période et le contexte en Histoire. En Géographie, j’indique j’explique quels sont le(s) espace(s) concernés.

 

  • Je fais ensuite des paragraphes qui répondent chacun à un élément du sujet. Exemple : un paragraphe sur la collaboration et un paragraphe sur la résistance. Il me suffit alors de m’appuyer sur mon brouillon pour les rédiger. Chacun de mes paragraphes commence par un alinéa.

 

  • Dans ma conclusion, je reprends en une phrase mes idées.

 

  • J’utilise des connecteurs qui vont structurer mes idées : tout d’abord, ensuite, Aussi, De plus, Par conséquent, Par ailleurs, enfin.

 

  • J’utilise un vocabulaire historique ou géographique adapté.

 

  • Je me relis pour éviter d’oublier des éléments et corriger d’éventuelles erreurs d’orthographe, d’accords, de syntaxe.

 

 

Cette question a été utile ?

Moyenne de 3 sur 5 pour 9 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.