Quelles sont les caractéristiques des espaces productifs agricoles français ?

Réponse :

Ce cours de géographie niveau collège te dit tout sur les espaces productifs agricoles français. Idéal pour ta préparation DNB.


Ton prof de soutien scolaire en ligne Prof Express te donne les meilleurs conseils pour réussir ton brevet des collèges. Exemple avec ce cours de géographie de troisième sur les espaces productifs agricoles.


Carte des espaces agricoles français


préparation brevet, Carte des espaces agricoles français



                  Tout comme les espaces industriels, les espaces agricoles se sont, suite aux évolutions de ces dernières décennies, eux aussi transformés.


I. Une forte spécialisation de l'agriculture en France

 

             Pour résister à la mondialisation, les agriculteurs français soutenus par la politique agricole de l’Union Européenne (PAC) ont du et pu poursuivre la modernisation de leurs activités (mécanisation, irrigation, utilisation d’engrais…).

Ils ont du aussi spécialiser leurs productions :

- les huertas (vaste zone de jardinage irrigué destinée à produire des quantités importantes de fruits ou légumes) des régions méditerranéennes spécialisées dans la production de fruits, légumes, fleurs et vin.

- la Bretagne spécialisée dans l’élevage hors-sol de volailles et porcs.

- les régions de moyenne montagne et la Normandie spécialisées dans l’élevage et la production laitière.

Ces indispensables et coûteuses mutations ont permis d’augmenter la productivité et de diminuer les coûts de production.


C’est l’agriculture productiviste qui produit des quantités abondantes grâce à une forte mécanisation…La France demeure ainsi le premier producteur agricole de l’UE.

Mais il faut distinguer : 

- les régions bien intégrées aux marchés européens et mondiaux : Bassin Parisien, Champagne et Picardie qui concentrent la grande culture céréalière.

- des régions moins adaptées à l’agriculture intensive et soumises à la déprise agricole (dépeuplement avec abandon des activités et des terres) : Massif central principalement.
 

II. De profondes mutations en cours


            Même si les agriculteurs ne représentent plus que 3% de la population active française et même si leur nombre continue à diminuer, la France reste la première puissance agricole de l’UE.

L’agriculture française s’appuie sur une puissante industrie agro-alimentaire qui constitue le premier secteur industriel en France.

Les points forts de cette agriculture sont :

- les productions de céréales, viande et sucre ;

- les produits labellisés AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), label européen créé en 2008. Il permet à un produit d’avoir une garantie à l’échelle européenne.


           Toutefois cette agriculture productiviste est remise en cause car elle a de graves conséquences sur l’environnement :Pollution des nappes phréatiques, risques sanitaires…

Désormais les aides apportées par la PAC sont liées à des critères de développement durable ;

Suite à la crise dite de la « vache folle », l’obligation de traçabilité (obligation d’indiquer l’origine des produits mis sur le marché) a apporté des garanties fiables quant à la qualité du produit.

Cette exigence de qualité s’appuie sur l’affirmation de terroirs (petit espace considéré comme homogène par les ressources et productions qu’il est susceptible d’apporter.)

et l’obtention de labels (marque qui certifie qu’un produit a été fabriqué conformément à certaines exigences de qualité et/ou géographiques) français ou européens.

L’agriculture biologique se développe petit à petit mais ne couvre encore que 3% de la surface agricole française.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 5 sur 5 pour 3 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.