Comment éviter de paraphraser et réussir le commentaire composé pour le bac de français ?

Réponse :

Suivez les conseils de soutien scolaire en ligne spécial lycée pour préparer votre bac français et réussir votre commentaire composé.


En quoi consiste le commentaire composé ?


Le commentaire composé est un exercice qui suppose un double travail de la part de l’élève :

  • faire l’étude détaillée du sens et de la forme d’un texte littéraire au brouillon ;
  • puis mettre en forme cette étude en proposant un exposé écrit, structuré et argumenté, qui a pour objectif de restituer l’image essentielle que l’on peut retenir de ce texte.  

 

Paraphraser n'est pas expliquer


L’erreur la plus fréquente est celle de la paraphrase, c’est à dire lorsque l’élève répète plus ou moins le texte de l’auteur sans l’expliquer. Pourquoi cette erreur revient si souvent ? À cause d’un malentendu sur ce que veut dire “expliquer le sens d’un texte”. Paraphraser un texte peut donner l’impression qu’on explique son sens, dans la mesure où l’on reformule, plus clairement parfois, ce que le texte dit (confusément?) afin que ce soit plus compréhensible pour le lecteur. Or, un tel travail n’a pas vraiment d’intérêt (sinon au brouillon), car les personnes qui vont lire votre devoir, et surtout votre correcteur, ont compris le texte (son sens littéral) et n’ont pas besoin que vous le redisiez/répétiez autrement.


La notion d’effets produits

L’explication de texte devient utile et pertinente lorsque vous faites comprendre à votre lecteur comment le texte procède pour produire tous les effets qu’il produit. La notion d’effet produit est un très bon moyen d’éviter la paraphrase. Les effets produits ne se limitent pas aux « sensations » ou « émotions » que l’auteur cherche à susciter chez le lecteur : tristesse, joie, colère, etc. La notion d’effets produits recouvre aussi bien des effets esthétiques (émotions, sensations, impressions) que des effets de sens (enjeux psychologiques, philosophiques, sociaux, idéologiques, politiques, intertextuels, etc.).

 

Il convient donc de s’intéresser à ce que le texte « fait » (et comment il le fait) plutôt qu’à ce qu’il « dit ».

Se mettre à la place de l’auteur

Pour donner un sens à cette démarche et comprendre le lien entre effets produits et observations formelles, le « truc » est de se mettre à la place du lecteur “intentionnel” : ce que le texte vise à faire comprendre/ressentir au lecteur. Mettez-vous un instant à la place de l’auteur : pourquoi fait-il le choix de dire les choses ainsi et non autrement ? pourquoi le texte est-il ainsi organisé et non autrement, etc. ? qu’est-ce que ça fait de dire cela ainsi et non autrement, etc. ?

Face à un texte, posez-vous donc ces deux questions essentielles :

  1. où le texte veut-il en venir (quels effets veut-il produire ? quels sont ses enjeux ?) ?
  2. comment s’y prend-il pour y parvenir (quels procédés d’écriture sont mis en œuvre ?).


Si ces deux questions sont posées et réglées, on ne pourra plus vous reprocher de faire de la paraphrase.

Cette question a été utile ?

Moyenne de 4 sur 5 pour 3 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.