Comment analyser "La Machine infernale" de Cocteau et réussir le sujet de bac français ?

Réponse :

Sujet bac français 2016 Série Littéraire : notre e-prof de soutien scolaire en ligne se penche sur le commentaire de texte et vous propose ce corrigé en ligne.


cocteauJean Cocteau (1989-1963), La Machine infernale, acte II. (1932)


Jean Cocteau revisite le mythe d’Œdipe déjà présenté par Sophocle dans sa pièce Œdipe Roi vers 

420 av. J.-C. Cet extrait se situe à l’acte II, à la fin de la rencontre entre le Sphinx et Œdipe.


Corrigé de ce sujet de bac français 2016


Dans ce cours de français niveau lycée, ton prof de soutien scolaire en ligne te donne quelques pistes pour la compréhension et l’explication de cet extrait proposé au bac français 2016 :


Œdipe revisité


Cocteau fait d’Œdipe un anti-héros (ce qui participe au tragique de la scène) :

  •   Infantilisation par ses supplications ; il s’adresse au Sphinx en l’appelant « Madame » ;        
  •   Il est la marionnette du Sphinx qui agit avec lui comme un metteur en scène ;                      
  •   Lâcheté : il crie et s’enfuit dès qu’il en a la possibilité ;       
  •   Il ne mérite pas sa victoire puisque c’est le Sphinx qui lui donne la solution de l’énigme contrairement à la pièce de Sophocle.

Le Mythe modernisé


  •   Vocabulaire courant, contemporain à Jean Cocteau ;
  •   Le Sphinx : est ici une jeune femme amoureuse d’Œdipe et cruelle.
  •   L’énigme est mise à mal puisque le Sphinx donne la réponse à Œdipe.

La présence du tragique/le lien avec le mythe antique


  • Le thème du destin et de la fatalité : l’utilisation du conditionnel (qui ici partage des caractéristiques communes avec le futur) joue le rôle d’une prédiction : le Sphinx raconte à Œdipe ce qui va se dérouler, il lui fait part de son destin. Le présage du Sphinx se réalise bel et bien au sein de cette même scène : il est donc déjà énoncé puis il s’accomplit (mise en abyme).
  •   Anubis est un personnage appartenant au tragique, il est le garant du lien avec le mythe antique ; il incarne la mort (dieu égyptien de la mort) et la fatalité ; il contraint le Sphinx à tenir son rôle auprès d’Œdipe (utilisation de l’impératif).

Cette question a été utile ?

Moyenne de 5 sur 5 pour 2 votes.
En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques de vos visites. Lire la politique de confidentialité.