Dans le cadre de la préparation de votre bac philo, révision de Machiavel avec cette fiche auteur proposée par Sebi, E prof de soutien scolaire philosophie

C'est pourquoi tout Prince qui voudra conserver son État, doit apprendre à n'être pas toujours bon, mais à user de la bonté selon les circonstances.

Machiavel, Le Prince

préparation bac philo Nicolas MachiavelMachiavel, penseur italien, vécut à Florence au XVIe siècle. Son œuvre majeure, Le Prince,  possède une portée universelle remarquable. Selon Machiavel ni la religion ni même la morale n'ont aucune place en politique; cela représente une rupture radicale pour l'époque. Le but du souverain doit être de gouverner efficacement et de conserver son Etat; et pour cela, tous les moyens sont possibles: la fin justifie les moyens. Dans cette perspective, rien n'est absolu: ni la morale, ni la religion, ni même l'amitié. Tout peut être instrumentalisé afin de servir au Prince et lui permettre de gouverner: la nécessité fait loi. Machiavel réalise un grand pas vers la modernité : avec lui la politique est totalement affranchie de tout référent religieux et moral. Il invente ainsi la Raison d’État. Dans Le Prince, Machiavel se pose la question politique suivante : comment conquérir et garder le pouvoir. C'est une question que se posent les Modernes, alors que les Anciens se demandaient quel pouvait être le meilleur régime. Le but final de l'action politique n'est alors plus la justice et l'instauration du Bien, mais uniquement l'efficacité et la répression du Mal. Il ne s'agit donc que de savoir par quels moyens conserver son État.

Selon Machiavel, par nature les hommes sont plus méchants qu'ils ne sont bons. Il nous faut apprendre à connaître les hommes tels qu’ils sont, alors que souvent nous les voyons tels que nous voudrions qu’ils soient. Certains le considèrent pessimiste, mais Machiavel se veut avant tout réaliste. Il affirme que "les hommes ne font le bien que lorsqu’ils y sont forcés. » et que « celui qui veut partout être un homme de bien ne peut manquer de périr au milieu de tant de méchants." Machiavel invite le prince à utiliser "la force du lion" ainsi que "la ruse du renard" pour gouverner, au cas où les lois n'y suffiraient pas. Sa politique est amorale (ne pas confondre avec immorale): l'attitude à avoir ne dépend pas de la morale, mais des circonstances.

Extrait  Du Prince de Machiavel

            C'est ce qui a donné lieu à cette question politique : s'il faut mieux être aimé que craint, ou l'inverse. La réponse est qu'il faudrait l'un et l'autre, mais comme il est difficile d'accorder les deux, il est bien plus sûr d'être craint qu'aimé, si l'on devait se passer de l'un d'eux. Au sujet des hommes, on peut en effet énoncer cette généralité : ils sont ingrats, changeants, simulateurs et dissimulateurs, lâches devant le danger, cupides devant le gain ; lorsque tu contribues à leur bien, ils sont tout à toi, ils t'offrent leur sang, ce qu'ils possèdent, leur vie, leur progéniture, comme je l'ai dit plus haut, tout cela lorsque le danger est loin. Mais lorsqu'il s'approche, ils font volte-face. Le prince qui s'est entièrement fondé sur leurs paroles se trouve alors entièrement dépourvu et s'effondre. Car les amitiés que l'on achète contre monnaie sonnante plutôt que par la grandeur et par la noblesse d'âme, on les paie mais on ne les possède pas, et on ne peut les dépenser quand on en a besoin. Et les hommes éprouvent moins d'hésitation à nuire à quelqu'un qui se fait aimer qu'à quelqu'un qui se fait craindre - car l'amour est sous-tendu par un lien d'obligation qui du fait de la méchanceté des hommes est rompu à la moindre occasion où ils voient leur profit personnel ; tandis que la crainte est sous-tendue par une telle peur du châtiment qu'elle ne te fera jamais défaut. Cependant, le prince doit se faire craindre de telle façon que  s'il ne peut obtenir l'amour, il échappe à la haine ; en effet, être craint et n'être pas haï peuvent très bien aller ensemble et le prince y parviendra toujours s'il s'abstient de s'en prendre aux biens de ses concitoyens et de ses sujets ainsi qu'à leur épouse.

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question suivante *