Pierre, soutien scolaire histoire géoVotre e-prof d'histoire vous emmène à la rencontre des dauphins de France sur notre blog de soutien scolaire en ligne. Un cours d'histoire niveau cinquième...

Commençons par un quiz visible également sur notre page Facebook

Qui a prononcé la phrase suivante « Gentil Dauphin… Mettez-moi en besogne et le pays sera bientôt soulagé. Vous recouvrerez votre royaume avec l’aide de Dieu et par mon labeur » ?

  1. Marie-Antoinette
  2. Catherine de Médicis
  3. Jeanne d’Arc

Réponse C. Jeanne d’Arc s’adressant au dauphin Charles, futur Charles VII.

Mais qu’est-ce qu’un dauphin ?

Le Dauphin de France est un prénom médiéval des comptes du Dauphinois, devenu par la suite un titre pour les héritiers directs au trône de France.

Le Dauphiné sous l’Ancien Régime, soutien scolaire histoire

Le Dauphiné sous l’Ancien Régime

Représentation héraldique de la couronne du dauphin de France

Représentation héraldique de la couronne du dauphin de France

                  

Le terme dauphin renvoi à la région du Dauphiné qui comprenait à l’époque médiévale les départements actuels des Hautes-Alpes, de l’Isère, et de la Drôme. Le Dauphiné était alors sous la coupe des contes du Viennois. Traditionnellement, les seigneurs de ce comté prenaient pour second prénom celui de Dauphin. Issu du latin Delphinus, il pourrait représenter l’animal marin homonyme qui rappellerait les liens de ce territoire avec la Provence et donc avec la Méditerranée. Avec le temps, les comtes du Dauphiné furent surnommés les Dauphins de Viennois. En 1349, le dernier héritier de cette noble famille, Humbert, se retrouva ruiné. Afin d’éponger ses dettes, il n’eut d’autre solution que de vendre ses terres au roi de France, Philippe VI (1250-1350). Le seigneur, demanda cependant en échange au monarque, une seule et unique faveur : que désormais, le nom de « Dauphin » soit donné à l’héritier légitime de la couronne de France. Philippe VI accepta. A compter de cette date, tous les héritiers légitimes directs et mâles (les fils) du roi portèrent le titre de Dauphin. Bien évidemment, les enfants illégitimes, appelés bâtards, n’ont aucun droit à ce titre.

Des dauphins illustres

Le dauphin Charles (futur Charles VII)

Le dauphin Charles (futur Charles VII)

Le dauphin Louis-Dieudonné (futur Louis XIV)

Le dauphin Louis-Dieudonné (futur Louis XIV)

Les dauphins de France ont connu pour certain des premières années mouvementées. Ce fut le cas de Louis-Dieudonné, futur Louis XIV, qui dû faire face à la Fronde et quitter précipitamment la cour de Paris pour Saint-Germain afin d’éviter la rébellion de la population. Dans une veine beaucoup plus tragique, il faut évoquer Louis-Charles de France, fils de Louis XVI. Suite aux événements révolutionnaires, le dauphin est contraint de quitter Versailles avec sa famille pour rejoindre Paris. Poussé par des Parisiennes venues chercher « le boulanger, la boulangère et le petit mitron » (c’est-à-dire le roi, la reine et le dauphin), il est par la suite incarcéré à la prison du Temple. Enlevé à sa famille, il est confié au cordonnier Simon qui a pour mission de lui faire oublier qu’il est roi. Devenu pour les royalistes Louis XVII en janvier 1793, après la mort de son père, Il décède deux ans plus tard en 1795 d’une tuberculose des suites d’un manque de soins.

 Le dauphin Louis-Charles (Louis XVII)

Le dauphin Louis-Charles (Louis XVII)

La dauphine Marie-Thérèse, dite Madame Royale

La dauphine Marie-Thérèse, dite Madame Royale

Quant à sa sœur, la dauphine Marie-Thérèse, bien qu’emprisonnée, tout comme le reste de sa famille, elle survécu et fut surnommée « l’orpheline du Temple ». Jugée trop encombrante par la Convention, elle est échangée en 1795 à la Cour de Vienne contre des députés français prisonniers de l’Autriche.

Après le séisme qu’a représenté la Révolution française et malgré la Restauration, le titre de Dauphin de France n’est plus porté à partir de 1830, tout comme celui de dauphine, dont la dernière fut Marie-Thérèse.

Vrai faux sur les dauphins

Les dauphines peuvent-elles prétendre au trône ?

Non. Les filles de roi et leurs descendants n’ont pas de droit sur la couronne, c’est la loi salique.

Le dauphin devient-il automatiquement roi à la mort du roi défunt ?

Oui. Lorsque le roi décède, son successeur, le dauphin, est automatiquement roi, selon la célèbre formule « Le roi est mort, vive le roi ».  Le sacre ajoute par la suite une dimension religieuse au pouvoir royal.

Le dauphin peut-il devenir roi s’il a moins de 13 ans ?

Non. Le roi est déclaré majeur dès 13 ans révolus (depuis 1374). Pendant la minorité du roi, la régence est confiée à la reine-mère ou à défaut au premier prince du sang (c’est-à-dire le frère du roi défunt ou du plus âgé des descendants).

Des dauphins et des dauphines aujourd’hui

Prince Jean d’Orléans

Prince Jean d’Orléans

Bien que la monarchie soit abolie en France, et que le dernier monarque fut Louis-Philippe qui a régné de 1830 à 1848, le trône de France est toujours revendiqué par les différentes dynasties qui ont gouverné la France, comme les Bourbon, les Orléans ou encore les Bonaparte.  Le prince Jean d’Orléans, né en 1965, revendique encore aujourd’hui le titre de dauphin de France.

Dans d’autres registres, les expressions « dauphins » et « dauphines » sont utilisées pour désigner le successeur d’un personnage important. Au XIXème siècle, une spécialité culinaire francilienne rappelle l’héritage royale avec la pomme dauphine. Dans le domaine sportif, le nom de « Dauphin » est donné à un athlète ou une équipe qui se classe en deuxième position. Par ailleurs, chaque année, Miss France est élue avec ses dauphines... C’est dire si l’univers royal continue de faire rêver et d’être un gage de prestige.

Voilà, grâce à cet article de soutien scolaire histoire en ligne sur les dauphins de France, tu as toutes les bases pour préparer ton exposé niveau collège cinquième.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question suivante *